Les 4 commandements du disciple missionnaire

Vous trouvez, ci-dessous, la lettre des Oeuvres pontificales Missionnaires de Mgr Patrick Le Gal, Évêque auxiliaire de Lyon.

Une belle réflexion qui peut aider avoir un esprit missionnaire et à prier pour ceux et celles qui vivent cet engagement d’Église.

Semaine Missionnaire Mondiale 2016,

 « Annoncer la Miséricorde » épilogue en forme de résumé :

Les 4 commandements du disciple missionnaire

Démarche missionnaire et annonce de la miséricorde : un mariage réussi que met en lumière cette année jubilaire ! Retenons quatre  « commandements »  qui en résultent pour l’engagement du disciple-missionnaire, quatre points d’attention à privilégier :

1- Annoncer Dieu, c’est annoncer sa Miséricorde, annoncer qu’il est miséricorde. Le credo dit l’essentiel de notre foi, « miséricorde » cependant n’y est pas ! – Mais si, il est là, comme en filigrane, mais bien présent, montrons-le : Dieu crée, Dieu s’incarne en Jésus-Christ pour nous sauver, l’Esprit-Saint nous ouvre le chemin de la vie éternelle… et tout cela ne serait pas l’expression de la pure miséricorde !

2- Annoncer Dieu, c’est montrer Dieu qui agit, qui se révèle au plus profond par son action miséricordieuse : il sauve, il libère, il relève… plus encore, il redonne à chacun sa dignité, il appelle, il envoie et fait, d’un pêcheur, un collaborateur de l’Evangile. Toute l’Ecriture en est témoin et attire à Dieu ceux qui secrètement le recherche, tant sa miséricorde éclate  à chaque instant.

3- Dieu se révèle ultimement dans le Christ-Jésus. Pour annoncer Dieu, que le disciple missionnaire laisse le Christ vivre en lui : qu’il pratique les œuvres de miséricorde à la suite de son Maître ; les saints l’ont fait, penchés vers le pauvre et l’affamé, prompts à prier même pour leurs ennemis ou à pardonner à leur agresseur : bienfaisantes œuvres de Miséricorde corporelles ou spirituelles, si fécondes pour porter l’Evangile.

4- Tout disciple missionnaire a été l’objet de la miséricorde de Dieu, sauvé, pardonné, appelé ; qu’il en fasse mémoire. Tout disciple missionnaire a pu, à son tour, faire preuve de miséricorde ; qu’il s’en remémore la grâce : joie d’un côté, joie de l’autre. Ici commence sa mission : rassemblant amis et voisins, de toutes les périphéries qu’il s’écrie : « réjouissez-vous avec moi car je l’ai trouvé ce cœur de Dieu miséricordieux ».

Patrick Le Gal

Évêque auxiliaire de Lyon

     12, rue Sala I 69287 Lyon cedex 02 I Tél. +33 (0)4 72 56 99 55

www.opm-france.org

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com