Épiphanie – Aide aux Églises d’Afrique samedi 7 et dimanche 8 janvier 2017

Aide aux Églises d’Afrique 2017

En 2016, 220 diocèses dans 28 pays d’Afrique, dont Madagascar et des îles de l’océan Indien, ont béné cié du partage de la quête de l’Épiphanie faite dans tous les diocèses de France par Aide aux Églises d’Afrique qui en assure la gestion et la distribution.

L’origine de cette quête ponti cale remonte à la création, en 1888, par le cardinal Charles Lavigerie de la ‘‘Ligue anti-esclavagiste’’ dont on a commémoré en 2013 le 125e anniver- saire. Son but était de trouver des fonds pour faire connaître les conditions de l’esclavage en Afrique, en hâter la suppression et aider les esclaves libérés. Puis, le Pape Léon XIII a institué en novembre 1890 une Journée mondiale de l’Afrique, le jour de l’Épiphanie, et a demandé, qu’à cette date, une quête soit réalisée.

Elle est faite chaque année en France, Allemagne, Belgique, Espagne, Pologne et Roumanie. Désormais, cette quête de l’Épiphanie a pour but « de promouvoir et de développer toutes

activités d“assistance et de bienfaisance” en faveur de l’Église catholique en Afrique ». En 2017, les Églises d’Afrique espèrent toujours notre soutien.

Un texte à méditer :

La miséricorde, un acte politique

Une parole à réentendre : celle du Patriarche latin de Jérusalem Fouad Twal, appuyant (oct. 2015) le Jubilé de la miséricorde lancé par le pape François.

« La miséricorde ne se limite pas aux relations individuelles mais devrait embrasser la vie publique dans tous ses secteurs (politique, économique, culturel, social…), à tous les niveaux (international, régional et local) et dans toutes les directions (entre États, peuples, ethnies, religions et confessions, etc.). Quand la miséricorde devient une composante de l’action publique, elle sera alors capable de transférer le monde de la sphère des intérêts égoïstes à celle des valeurs humaines. […] La miséricorde est un acte politique par excellence, à condition de dé nir la politique comme la prise en charge de la famille humaine à partir des valeurs éthiques, dont la miséricorde est une composante principale, qui s’oppose à la violence, l’oppression, l’injustice, l’autoritarisme et l’esprit de domination.

Cette lettre constitue un appel aux Grands du monde qui se désintéressent du des- tin des peuples dans les di érents continents, y compris dans notre région. C’est un appel aux promoteurs d’idéologies de mort. Qu’ils retournent à leur conscience et fassent prévaloir la valeur de la vie de chaque personne humaine au-dessus des intérêts matériels et de l’exploi- tation des ressources des pays qui ne leur appartiennent pas. Nous prions pour que les prota- gonistes de ces politiques entendent l’appel à la miséricorde comme venant de Dieu, du pape François, des opprimés, bref de toute la communauté humaine. »

Texte proposé par le P. Lucien Heitz, CSSp, Blotzheim (67)

Une prière : 

Vierge Mère Marie, […]
Obtiens-nous maintenant une nouvelle ardeur de ressuscités pour porter à tous l’Évangile de la vie qui triomphe de la mort. […]
Étoile de la nouvelle évangélisation, aide-nous à rayonner par le témoignage de la communion, du service, de la foi ardente et généreuse,
de la justice et de l’amour pour les pauvres, pour que la joie de l’Évangile parvienne jusqu’aux confins de la terre et qu’aucune périphérie ne soit privée de sa lumière.

Prière à Marie, Evangelii gaudium, pape François, 2013

Marche des rois :

Télécharger l’Affiche : 

03-affiche_e_piphanie_2017_hte_fe_f._

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com